Votre Nissan doit-elle aller au garage ?

Comparez gratuitement des propositions de devis pour l'entretien et la réparation de votre Nissan

4.6 (112)
  • Recevez des devis pour l'entretien et la réparation de votre Nissan
  • Comparez les prix parmi notre réseau de garages partenaires
  • Économisez jusqu'à 40%*
  • Gagnez du temps en prenant rendez-vous en ligne
Recevez des devis
Les raisons d'utiliser Autobutler lorsque votre Nissan doit se rendre au garage
  • Économisez jusqu’à 40%* sur l'entretien et la réparation de votre Nissan.
  • Nous vous aidons à choisir la meilleure offre pour vos entretiens et réparations.
  • Profitez de notre réseau de garages évalué par vos soins !
  • Gagnez du temps en prenant rendez-vous en ligne.
  • Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé tout au long de votre réparation.

Entretiens et réparations populaires

Actuellement à partir de 58 €*
4.4 (18)
Économisez en moyenne 35%*

À partir de seulement 58 €*. Bénéficiez d'un refroidissement optimal. Le circuit sera vérifié pour les fuites et votre gaz rechargé avec jusqu'à 200 g de gaz réfrigérant. Recevez des devis instantanés !

Économisez en moyenne 270 €*
4.5 (623)
Avec un tampon dans votre carnet d'entretien

Faites réviser votre voiture en passant par Autobutler et économisez en moyenne 270 €*. Révision constructeur préservant votre garantie.

Actuellement à partir de 70 €*
4.1 (40)
Économisez en moyenne 56%*

Gardez votre voiture en bonne santé en optant pour une révision intermédiaire. Actuellement à partir de seulement 70 €*.

Actuellement à partir de 69 €*
4.5 (77)
Économisez en moyenne 59%*

Comparez des devis instantanés et prenez RDV en ligne pour une vidange moteur. Actuellement à partir de seulement 69 €* !

Prix pour réparer ou réviser votre Nissan

Les prix moyens et les économies pour les marques de voitures présentées sont basés sur différents modèles et années. Vous devez donc créer une demande de devis et comparer les devis pour voir votre prix réel et les économies que vous pouvez réaliser.
Réparation Économisez en moyenne*
Attelage 203 € / 21%
Autres Réparations 101 € / 27%
Batterie 36 € / 25%
Boîte de vitesses 231 € / 34%
Climatisation 73 € / 43%
Courroie et chaîne de distribution 306 € / 32%
Diagnostic / Recherche de pannes 58 € / 61%
Direction 55 € / 26%
Embrayage 295 € / 29%
Freins 125 € / 23%
Moteur 293 € / 29%
Révision 102 € / 26%
Révision intermédiaire 107 € / 55%
Vidange 128 € / 58%
Vitres et pare-brise 125 € / 19%
Échappement 217 € / 28%

Entretiens et réparations pour votre Nissan

Avis portant sur l'entretien et réparation pour Nissan

Garage JRJ Auto
10 jours
Très bien passé Efficace,et rapide
De P.
Nissan X-Trail (2009)
GARAGE PREMIER LE SITE AUTO
5 mois
J'ai du changer mon mécanique de lève-vitre, sur une voiture qui n'était récente. Neamnois, le ...
Vaugrand
Nissan Pixo (2010)
EUROMASTER - N Auto
il y a un an
Super garage très pro a l écoute sympathique prix raisonnable j y retournerais les yeux fermer
Rouyer
Nissan Pathfinder (2006)
Nissan

Les débuts de Nissan

Les origines de la marque Nissan se situent à la fondation de Kaishinsha Motorcar Works à Tokyo en 1911.

La DAT, première voiture de l’entreprise, fut produite en 1914. La production des modèles Datsun fut reprise à l’occasion d’une nouvelle création d’entreprise en 1934, qui fit de Datsun le plus ancien constructeur du Japon.
Par la suite, après la reprise, l’entreprise se concentra sur la fabrication et la production en masse de camions, jusqu’à ce qu’en 1934, lors d’une réunion des actionnaires, le nom actuel de Nissan Motor Company soit adopté.

1er constructeur japonais

Avec la construction de l’usine de Yokohama et le partenariat avec les États-Unis, résultat de son ouverture et de sa capacité à produire sur des chaînes de montage, Nissan devint alors le plus grand et le plus moderne constructeur automobile du pays. De plus, la Datsun 14 conçue en 1935, fut la première voiture japonaise entièrement fabriquée dans le pays.

Jusqu’en 1949, les usines furent contraintes de passer à la production militaire, Nissan construisant alors essentiellement des bus et des camions. Néanmoins, pendant ce temps, la première voiture fut développée sous le nom de Nissan. C’est ainsi que le modèle haut de gamme Nissan 70 fut conçu en 1937.

Production automobile durant la reconstruction du Japon

Comme pour la plupart des constructeurs automobiles majeurs, l’influence des évènements politiques et historiques se fait sentir sur les conditions de production, et peut changer l'histoire d'une entreprise.

Bien que la concurrence avec Toyota prit de l’importance après la Seconde Guerre Mondiale, Nissan connut elle aussi le succès. Ses relations avec les États-Unis furent bénéfiques (l'entreprise leur fournissait des véhicules militaires durant la guerre de Corée). Ces affaires permirent le réinvestissement de la société dans ses propres équipements, qui permit à Nissan de devenir encore plus compétitive face aux constructeurs occidentaux. L’entreprise put alors couvrir le milieu de gamme.

Expansion à l'export

En plus d’acquérir l’entreprise Minsei Diesel, Nissan gagna un nouveau partenaire, le britannique Austin. Sur la base d’un accord de licence de 1952, le modèle A40 Somerset, aussi appelé Austin, fut produit au Japon, d’abord en partie puis finalement en intégralité en 1960.

Peu de temps après, Nissan établit des branches dans le monde entier, et en premier lieu aux États-Unis en 1960. Dès 1962, l’entreprise débute l’export vers des pays européens, puis vers l’Australie.

Une autre reprise, celle du constructeur Japonais Prince en 1966, permit à Nissan d’étendre sa gamme de modèles. Le modèle Gloria, de milieu de gamme jusqu’en 2004, ainsi que la Skyline, vendue en Allemagne sous le nom de Datsun, s’avérèrent particulièrement populaires.

L’ultime coup d’éclat à l’international fut réalisé avec la série Z en 1969, qui, avec ses plus de 1,65 millions de véhicules produits, fut la série de voitures de sport la plus populaire au monde. En Allemagne, ces modèles furent commercialisés sous le nom de Datsun, et plus tard sous le nom de Nissan. Le successeur actuel du coupé de sport est la Nissan 370Z depuis 2008.

Acteur global

Les deux crises pétrolières du début des années 1970 entraînèrent des problèmes sur les marchés et pour l’industrie automobile, ce qui eut également un impact financier négatif pour Nissan.

L’entreprise réussit néanmoins à survivre grâce à ses modèles Datsun et au succès du modèle Sunny à partir de 1973. Cette année-là, Nissan fonda sa première succursale officielle en Allemagne afin de poursuivre la distribution des véhicules Datsun.

Deux noms, deux marques

Au cours de la guerre, Datsun continua en partie à exister à travers ses différents modèles. Afin de se différencier, et ne plus être associée à la production d’armements, l’entreprise utilisa souvent le nom de Datsun. Au milieu des années 1970, la marque fut progressivement abandonnée, puisque la guerre était terminée d'un point de vue économique.

Partenariat avec Renault

Avec l’introduction de la marque Infiniti en 1989 aux États-Unis, le constructeur japonais tenta de faire concurrence à Toyota et à Honda dans le haut de gamme.

Une crise au sein de l’entreprise dès le début des années 1990, répercussion d’une crise financière au Japon, mit en danger l’existence même de Nissan. Cependant, cette crise put être surmontée grâce à une fusion avec Renault en 1999.

Des modèles populaires

Les dettes purent alors être remboursées grâce à la direction de Renault. Un processus de rénovation suivit. Le transfert de savoir-faire bénéficia aussi bien aux modèles Renault qu’aux modèles Nissan.

Au cours du processus de développement, une grande attention fut accordée à une certaine similarité dans le design et la construction. L’échange de technologies pour le moteur et la transmission est visible sur les voitures Micra K12 et Renault Clio III. La Micra surpasse en popularité le monospace Nissan Note. Tous les modèles Nissan se caractérisent par leur option économique de traction intégrale. Les SUV de plus en plus populaires, tels que le Juke, le X-Trail, le Murano et le Qashqai sont tous équipés d’une option de traction intégrale.

Dans la classe compacte, les modèles Almera et Primera furent remplacés dès 2004 par la Tiida. La Leaf, la voiture électrique la plus vendue au monde, s’avéra particulièrement innovatrice au sein de la classe compacte.

Trouvez des garages à proximité